Frenger

Notre actualité

Toutes les actualités
Vous voulez en savoir plus sur notre activité ? Contactez-nous
La dynamique M&A cross-border s’accélère en Irlande

Frenger International note une activité M&A cross-border irlandaise stable depuis 2012 et anticipe une augmentation du nombre de transactions cross-border provoqué par un environnement socio-économique domestique très favorable.

Frenger International, leader européen du développement à l’international par croissance externe, a constaté une augmentation de l’intérêt de ses clients français pour l’Irlande ces derniers mois. Il partage son analyse des raisons de cette attractivité et des opportunités qui s’y dessinent.

L’Irlande : terre d’accueil des investisseurs étrangers (source : bureau Van Djik – Zephyr) :

  • Au total, 75 acquisitions majoritaires ont été réalisées en moyenne par an, avec une hausse du nombre annuel de transactions de +7% entre 2015 et 2016.
  • 2/3 de ces acquisitions ont été faites par des investisseurs étrangers, démontrant le degré d’ouverture et d’attractivité de ce pays
  • la France se positionne dans le top 5 des pays acquéreurs derrière les Etats-Unis et le Royaume-Uni.
  • Près de 3/4 des acquisitions (dont les valeurs de transaction sont connues) concernent des dossiers small & midcaps : 73% des sociétés irlandaises rachetées ont en effet une valeur d’entreprise inférieure à 100 millions d’euros.

Une dynamique M&A soutenue par une fiscalité favorable

Tout d’abord, le pays bénéficie d’une économie en forte croissance : les taux de +5,2% en 2016 et de +4,3% annoncés sur 2017 le placent au-dessus de la plupart des autres pays de la zone Euro (+1,7%). Cela a notamment valu à l’Irlande une amélioration de sa notation par Moody’s en mai 2016.

Avec un taux d’IS à 12,5%, l’Irlande est le pays d’Europe le plus attractif en matière de fiscalité. Ce taux, qui s’applique à l’ensemble des entreprises irlandaises, leur permet d’économiser plus de 60% d’impôts par rapport aux sociétés françaises. Grâce à cette économie d’impôts très significative, un multiple d’EBIT français de 6.6x équivaut en 2017 à un multiple irlandais de seulement 5x ! De quoi attirer les groupes français hors de France.

L’Irlande offre une fiscalité particulièrement intéressante aussi pour les vendeurs. L’« Entrepreneur Relief » (abattement fiscal sur les plus-values lors d’une cession) a été récemment réduit à 10% au lieu de 20%  encourageant ainsi les entrepreneurs irlandais à envisager une cession.

Le marché irlandais : un tissu industriel riche et une population active qualifiée

Frenger International note la richesse du tissu industriel irlandais, constitué de PME dont le chiffre d’affaires est inférieur à 100 M€ – qui s’explique entre autres par la facilité d’y créer une entreprise (spécificité soulignée par le rapport intitulé « Doing Business » de la Banque Mondiale). Portées par la dynamique économique du pays et la fiscalité favorable pour les acquéreurs comme les vendeurs, de plus en plus de ces entreprises se disent enclines à engager des démarches de cession.

Par ailleurs, fort de son expérience sur le marché anglo-saxon, Frenger International confirme les similitudes entre le Royaume-Uni et l’Irlande, tant dans le professionnalisme des acteurs du M&A que dans l’ouverture d’esprit des dirigeants-cédants pour entrer dans des discussions.

A cela s’ajoute la présence d’une population active qualifiée, associée à un droit du travail souple qui offre confiance et flexibilité aux acquéreurs – notamment étrangers. La croissance économique dynamique a permis de réduire le chômage qui atteignait 6,4% en mars 2017 contre 15,2% il y a 5 ans.

La qualité de la main d’œuvre irlandaise est l’une des raisons (en plus de la fiscalité)  qui a motivé de nombreux groupes américains du numérique à y installer leurs HQs européens. La présence de ces groupes a créé de nombreuses opportunités pour divers prestataires de services.

Des voyants au vert pour investir en Irlande

Tous les voyants du marché irlandais sont donc au vert pour créer des opportunités d’acquisition pour des acteurs français qui réfléchissent à leur déploiement international au sein de la zone Euro.

“Last but not least”, du fait du Brexit, l’Irlande sera à terme le seul pays anglophone de l’Union Européenne, qui plus est, appartenant à la zone Euro.

« L’environnement économique, légal et fiscal de l’Irlande comme son paysage industriel et sa culture entrepreneuriale expliquent l’intérêt croissant de nos clients pour ce pays. De plus la diaspora irlandaise est fortement présente dans de nombreux pays anglo-saxons et facilite grandement le développement international aux Etats-Unis, en Asie et au Moyen-Orient. Avoir une équipe de managers irlandais au sein de son organisation est un avantage évident pour les groupes français ayant des ambitions sur ces pays. » commente Jean-Noël Mermet, Managing Director de Frenger International.

Partager
Télécharger

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir toutes nos actualités.